Ouverture du site :
30 juillet 2007

Les sorties en 2016

 

Les sorties ou animations au second semestre 2016.

Ces informations sont susceptibles de changements.

 

1er septembre : Traditionnel Pique-nique à Coucy-le-Château.

Nous étions près d'une trentaine à rejoindre Coucy-le-Château pour notre traditionnel pique-nique interclubs, le temps était de la partie et nos hôtes nous accueillaient dans la salle des fêtes.


Tout y était :

D'abord une sangria accompagnée de ses amuse-gueules qui firent sensation,


un buffet copieux,


l'occasion pour Marie-Louise de Coucy et Guy pour Sissonne de remercier Henri pour ces 10 années consacrées aux destinées de l'association,


sans oublier Micheline qui l'a bien épaulé et Annie qui prend la relève,


avant de terminer le repas par de succulents desserts.


Et pour faciliter la digestion, une balade autour du château avec Paule comme guide.




Nous n'y avons point trouvé de seigneurs ni chevaliers, mais des damoiselles qui semblent avoir conquis les lieux.


 

20 octobre : La journée de l'amitié.

La cathédrale de Beauvais

Ce jeudi 20 octobre nous étions invités une fois de plus par nos amis de l'Oise à la traditionnelle "fête de l'amitié" agrémentée d'un spectacle en après-midi.

Mais cette fois, nous avons profité de l'opportunité pour faire connaissance avec la cathédrale de Beauvais. C'est donc de bon matin que nous nous sommes retrouvés devant les locaux de RTA à Laon par un temps d'automne.

L'heure est respectée par tous et c'est avec un super car que nous prenons la route sans oublier nos amis de Coucy qui nous attendent à Soissons. Pas de problème sur la route contrairement à ce que redoutait Guy, si bien que c'est avec un peu d'avance que nous arrivons devant la cathédrale.

La cathédrale de Beauvais -
L'entrée par le transept droit

On remarque sur cette photo, le nef réduite à une seule travée.


Remarquable aussi le portail renaissance.

Le bas
Le haut et sa dentelle de sculpture

le temps de prendre un café et nous rejoignons les guides.
Nous formons deux groupes et partons à la découverte du site.

Un des groupes

Suite à l'incendie de l'ancienne cathédrale romane en 1225, l'Evêque, Seigneur de Beauvais, décide de sa destruction profitant ainsi de la reconstruire à la mode du moment, c'est à dire d'art gothique.

Mais il la voulut la plus grande et la plus audacieuse de toute la chrétienté afin de marquer sa domination.


Hélas ! alors que les travaux du chœur et du transept s'avancent, en novembre 1284 les culées extérieures se rompent, entraînant la chute des voûtes et des fenêtres.
Les dégâts sont considérables. La reconstruction est décidée, mais ce sera long et coûteux, si bien qu'elle ne sera jamais terminée.

Mais même inachevée, ses dimensions demeurent encore vertigineuses ce qui en fait le chœur gothique le plus haut du monde (48.50 m ).

Ce qui reste de la cathédrale romane.

Sur cette photo on peut voir la partie restante de l'ancienne cathédrale romane qui, du fait du non achèvement de la nef, n'a pas été entièrement détruite et semble encastrée dans sa remplaçante.



Si quelques vitraux sont d'origine...

Vitraux des XIIIème et XIV ème siècle


XVIème sièle
XXème siècle
XXème siècle
...beaucoup ont été restaurés ou remplacés au cours des siècles.

Sur ces dernières on peut y voir les étançons posés depuis près d'un siècle pour consolider l'édifice.
A l'intérieur, mais aussi...


...à l'extérieur
Les renforts métalliques
Une chapelle peinte
L'horloge médiévale

Cette horloge à carillon du tout début du 14e siècle est la plus ancienne encore en fonctionnement. C'est une horloge astronomique puisqu'elle donne les phases de la Lune.


L'horloge astronomique

La visite n'est pas terminée, car en outre la cathédrale Saint-Pierre possède :

Elle fut construite par Auguste-Lucien Vérité, maître-artisan horloger originaire de Beauvais.


La partie haute du buffet occupée par les automates représente le théâtre du Jugement Dernier.

Les cadrans indiquent la mesure du temps sidéral, les cycles solaires, le Computle Comput ecclésiastique est le calcul des éléments calendaires utilisés par les églises chrétiennes des fêtes mobiles, la déclinaison du soleil et bien sûr les heures jours mois et années du calendrier profane.



A chaque heure qui sonne, saluée par un coq battant des ailes, le Christ fait signe à deux anges de sonner de la trompette. Puis le mécanisme fait apparaître un Vertueux qu'un ange emmène au Ciel cependant qu'un diable de son côté emmène un damné qui glisse vers l'enfer.

D'autres cadrans sur les façades latérales donnent entre autres